Un prix d’un million de livres pour des pionniers du web

Tim Berners-Lee avec l'ordinateur NeXT qu'il a utilisé pour créer le World Wide Web au CERN en 1989. Berners-Lee partage le prix Reine Elisabeth avec cinq autres ingénieurs (Image : CERN)

Cinq ingénieurs, dont les travaux, certains commencés dans les années 1970, ont permis la mise en place de l’internet et du web, ont reçu le premier prix Reine Elisabeth d’ingénierie, d’un montant d’un million de livres sterling.

Les lauréats sont Robert Kahn, Vinton Cerf et Louis Pouzin, pour leur contribution aux protocoles constituant la base de l’architecture fondamentale de l’internet, Tim Berners-Lee, qui a créé le World Wide Web au CERN en 1989, et Marc Andreessen, auteur du navigateur Mosaic, considéré comme ayant joué un rôle essentiel dans la popularisation du web.

Le prix Reine Elisabeth d’ingénierie récompense des personnes qui ont été à l’origine d’innovations d’ingénierie révolutionnaires ayant apporté un bénéfice à l'humanité tout entière.

Bob Kahn et Louis Pouzin ont participé à la cérémonie d’annonce de la récompense.

Tim Beners-Lee, quant à lui, a tweeté : « Très honoré de recevoir, avec Louis, Vint, Bob et Marc, ce premier prix Reine Elisabeth d’ingénierie. Un encouragement à tous les geeks. »

L’annonce a été faite par Lord Browne of Madingley à l’Académie royale d’ingénierie, en présence de la princesse Anne, le 18 mars 2013. Les lauréats se rendront en juin à Londres, où ils recevront le prix des mains de la reine.

« Je suis convaincu que notre domaine a encore de beaux jours devant lui, a déclaré Marc Andreessen. Je suis impatient de découvrir ce que la prochaine génération d'ingénieurs va inventer. »