Conférence EPS : le Modèle standard tient bon

La conférence sur la physique des hautes énergies organisée par la Société européenne de physique (EPS), qui s’est terminée hier, a présenté une foule de résultats issus du Grand collisionneur de hadrons (LHC). 

ATLAS et CMS ont présenté les tout derniers résultats sur le boson découvert l’an passé. Ceux-ci montrent qu’il s’agit bien d’un boson de Higgs du type prédit par le Modèle standard. Des études supplémentaires sont nécessaires pour déterminer toutes les propriétés de ce boson. 

Les collaborations CMS et LHCb ont toutes deux présenté les analyses les plus récentes d’une particule Bs se désintégrant en deux muons. Les deux expériences ont mesuré cette désintégration avec une signification statistique de plus de 4 sigmas, ce qui veut dire qu’il est peu probable qu'il s’agisse d’une fluctuation statistique. Ces mesures concordent également bien avec le Modèle standard. Si les mesures s’écartaient, ne serait-ce que légèrement, des prédictions, on aurait clairement l’indication d’une nouvelle physique. 

Outre les nombreux résultats sur la physique du quark top présentés par ATLAS et CMS, la collaboration CMS a annoncé la première observation d’un processus rare : la production en association d’un quark top isolé et d’un boson W. ATLAS tout comme CMS avaient déjà observé des indices de ce processus mais jamais avec une signification statistique de plus de 5 sigmas. L’observation confirme les prédictions du Modèle standard.

Les quatre grandes expériences du LHC, à savoir ALICE, ATLAS, CMS et LHCb, ont présenté les résultats de la première exploitation proton-ion plomb de l'accélérateur. Au cours d’exploitations précédentes mettant en jeu des collisions entre deux faisceaux de noyaux de plomb (chaque noyau contenant un total de 208 protons et neutrons), les résultats révélaient la formation d’un milieu dense et chaud. Dans un tel milieu, les quarks et les gluons flottent sans être liés. Les premiers résultats laissent penser qu’un système similaire est créé au cours de collisions proton-ion plomb, bien qu’il y ait beaucoup moins de neutrons et de protons. Des analyses supplémentaires sont nécessaires pour comprendre ces résultats inattendus.

Pendant la conférence, la Société européenne de physique a félicité plusieurs collaborations ainsi que des scientifiques pour leur contribution à l’évolution de la physique. Le prix de physique des hautes énergies, notamment, a été attribué à ATLAS et à CMS, pour la découverte d’un boson de Higgs.