Consolidation du LHC : 27 000 shunts mis en place

Un ingénieur utilise un petit miroir pour examiner un shunt sur une interconnexion entre des aimants supraconducteurs du Grand collisionneur de hadrons (Image: Maximilien Brice/CERN)

Depuis avril de l’année dernière, l’équipe du programme SMACC (Consolidation des circuits et des aimants supraconducteurs) renforce les connexions électriques des circuits supraconducteurs du LHC. La semaine passée, elle a installé les derniers des 27 000 shunts électriques visant à consolider les jonctions électriques (les connexions entre les aimants supraconducteurs) de l’accélérateur.
 
Chacune des 10 000 jonctions électriques du LHC est traversée par un courant d’une intensité de 13 000 ampères. Un shunt est une connexion de faible résistance par laquelle une partie du courant peut transiter si la jonction électrique vient à ne plus être supraconductrice.
 
Le 19 septembre 2008, lors des tests de mise sous tension du LHC, une défaillance s’était produite dans l’une des jonctions, ce qui a entraîné des dommages mécaniques et une fuite d’hélium des masses froides des aimants dans le tunnel. Les procédures de sécurité adéquates ont été alors appliquées, les systèmes de sécurité ont fonctionné comme prévu et personne n’a été mis en danger. Ce dysfonctionnement avait cependant retardé de six mois l’exploitation du LHC. Avec les nouveaux shunts, il est peu probable qu'une telle défaillance se reproduise.
 
Pour installer un shunt, les membres de l’équipe du projet SMACC doivent d’abord ouvrir la zone située autour de l’interconnexion sur laquelle ils veulent travailler. Ils écartent le soufflet métallique construit sur mesure et retirent l’écran thermique situé à l'intérieur, ce qui permet d'accéder à une série de tuyaux métalliques reliant les aimants les uns aux autres. Il faut ensuite découper une série de ces tuyaux – les « lignes M » – pour accéder aux connexions situées entre les câbles supraconducteurs. L’équipe a ouvert la dernière des lignes M en février et elle n’a cessé depuis de travailler à l’installation des shunts.
 
Découvrez les consolidations principales du LHC à l’adresse http://cds.cern.ch/record/1516031?ln=en