Le LHC atteint en avance l’objectif pour 2017

Des milliers de milliards de protons, lancés à 99,9999991% de la vitesse de la lumière, effectuent à chaque seconde, dans des sens opposés, 11 000 tours de l’anneau de 27 km du LHC. (Image : Max Brice and Julien Ordan/CERN)

Les opérateurs du Centre de contrôle du CERN ont annoncé aujourd’hui une bonne nouvelle : le Grand collisionneur de hadrons (LHC) a rempli son objectif de production pour 2017, en fournissant aux expériences plus de 45 femtobarns inverses* de données. 

Cet accomplissement est d’autant plus remarquable qu’il arrive plus tôt que prévu. Le LHC a encore devant lui 19 jours de collisions de protons, et continue donc de fournir des données de physique aux expériences. Plus tôt dans l’année, il semblait pourtant peu probable que cet objectif soit atteint. Un problème était survenu avec un petit groupe d’aimants appelé 16L2, ce qui entravait la performance de la machine. Début septembre, grâce à une collaboration efficace entre différentes équipes du CERN, diverses méthodes ont été développées pour régler ce problème technique, et grâce à celles-ci le LHC et ses injecteurs ont pu retrouver une performance optimale.

À la fin du mois de septembre, la campagne de production 2017 a en outre été raccourcie car des campagnes spéciales initialement prévues en 2018 ont été avancées en 2017, ce qui a mis encore plus de pression sur les opérateurs pour atteindre les objectifs en un temps réduit.  

Le LHC a dépassé son objectif pour 2017 en fournissant plus de collisions que prévu aux expériences.

Malgré ces embûches, l’objectif a été atteint et un autre succès est récemment venu s’y ajouter lorsque la machine a atteint le double de la luminosité nominale ; le LHC a ainsi encore une fois fait montre de son excellence. Cela dit, les physiciens réfléchissent déjà aux améliorations qui auront lieu dans des dizaines d’années et au potentiel qu’elles apporteront pour la physique. Des scientifiques se réunissent aujourd’hui au CERN pour participer à un atelier de trois jour dans le but d’évaluer, d’élargir et d’approfondir encore nos connaissances sur le potentiel pour la physique du LHC à haute luminosité (l’amélioration prévue du LHC) et même de ce qui suivra cette amélioration. 

Dans un avenir plus proche, une fois que la campagne principale avec protons de cette année sera achevée, 15 jours d’exploitation spéciale et de développement machine auront lieu au LHC avant son arrêt hivernal, qui commencera le 11 décembre. Cet arrêt technique hivernal (appelé YETS) sera mis à profit pour consolider et améliorer la machine avant son redémarrage au printemps 2018. 

* Le femtobarn inverse (fb-1) est l’unité utilisée pour mesurer la luminosité intégrée, laquelle correspond au nombre de collisions potentielles cumulé pour un laps de temps donné. Un femtobarn inverse correspond à environ 100 millions de millions de collisions.​