Le CERN félicite les lauréats du prix Nobel de physique 2017

Représentation de la fusion de deux trous noirs et des ondes gravitationnelles produites à mesure que les trous noirs tournent l'un autour de l'autre. (Crédit image : LIGO/T. Pyle)

Le CERN adresse ses félicitations à Rainer Weiss, Barry C. Barish et Kip S. Thorne, de la collaboration LIGO/Virgo, qui ont reçu le prix Nobel de physique « pour leur contribution décisive au détecteur LIGO et à l'observation des ondes gravitationnelles ».

Le 11 février 2016, la collaboration de l'Observatoire d'ondes gravitationnelles à interféromètre laser (LIGO) et la collaboration Virgo annoncaient la détection d'ondes gravitationnelles – des ondulations résultant de déformations de l'espace-temps. Les collaborations ont publié le même jour un article qui fera date dans l’histoire, dans lequel elles ont rapporté l'observation d'un signal gravitationnel émis par la collision de deux trous noirs, 36 et 29 fois plus massifs que notre Soleil, situés à environ 1 000 millions d'années-lumière de la Terre. Cette toute première détection directe d’ondes gravitationnelles confirme, près d’un siècle plus tard, l’une des grandes prédictions de la théorie de la relativité générale d’Einstein.

Le premier signal a été enregistré le 14 septembre 2015. Un deuxième a été détecté trois mois plus tard, et un troisième est apparu en janvier 2017 et a été annoncé en juin de cette année. Pas plus tard que la semaine dernière, les collaborations LIGO et Virgo ont annoncé la détection d'un quatrième signal d'ondes gravitationnelles, première observation réalisée grâce à trois détecteurs différents.

Le jour de la première annonce officielle à la communauté scientifique et au public, Barry Barish, l'un des pères fondateurs de l'expérience LIGO, se trouvait au CERN pour y donner un séminaire historique dans un amphithéâtre principal plein à craquer. La collaboration entre la communauté des ondes gravitationnelles et le CERN ne s'est pas arrêtée là : le 1er septembre 2017, des scientifiques des deux communautés se sont retrouvés au CERN pour dégager des synergies technologiques pour le futur, d'un point de vue théorique et expérimental.

La découverte des ondes gravitationnelles apporte une vision tout à fait nouvelle de l'Univers.

Regardez la vidéo de Kip Thorne enregistrée en 2016 (en Anglais). Kip Thorne décrit son rôle ainsi que celui de ses collègues Rainer Weiss et Barry Barish dans la découverte.

Interview de Kip Thorne at CERN en 2016. (Vidéo: CERN)