Alice au pays des particules

Des élèves belges collent au mur leurs dessins en vue de créer une histoire sur la physique des particules (Image: CERN)

Depuis le XIXe siècle, les bandes-dessinées et les dessins animés sont utilisés pour transmettre des idées scientifiques. Ces supports présentent un grand potentiel pour intéresser les élèves aux sciences, et de plus en plus d’enseignants en sciences les emploient aujourd’hui dans leurs cours.

Le groupe Éducation du CERN, en collaboration avec le groupe Activités de communication d’ALICE et avec l’appui du projet PATHWAY, étudient actuellement le potentiel de la bande-dessinée en tant qu'outil de communication en physique des particules.

Lors d’un atelier qui s’est tenu au CERN les 16 et 17 mai, 13 élèves accompagnés de deux professeurs du Xaverius College, à Borgerhout, près d’Anvers (Belgique), se sont associés au dessinateur de bandes-dessinées néerlandais Remco Polman pour créer une bande-dessinée intitulée provisoirement « ALICE in Particleland » (ALICE au pays des particules). À partir de la bande-dessinée sur ALICE qui existe déjà, Remco Polman et les élèves reprennent le fameux personnage d’Alice de Lewis Carroll – qui, par magie, devient minuscule – en l’adaptant au monde des particules. Alice y rencontre des personnages étranges, charmants et excentriques représentant des particules subatomiques.

Entre la visite de la caverne d’ALICE et celle d’autres installations d’expérimentation, les élèves ont discuté des découvertes faites récemment au CERN avec les physiciens d’ALICE Yves Schutz et Despina Hatzifotiadou, ainsi qu’avec les théoriciens du CERN Rikkert Frederix et Rob Knoops, qui les ont aidés à construire leur histoire.

Au cours de la seconde journée de l'atelier, une session de réflexion a permis aux élèves de pratiquer des techniques de narration et de résumer ce qu’ils avaient appris.

« Nous avons voulu mettre l'accent sur la rédaction de la bande-dessinée, plutôt que sur le collage de dessins sur le papier, afin de susciter l’imagination et la créativité des élèves ; nous ne voulions pas détourner leur attention en leur faisant dessiner des dessins compliqués », souligne Remco Polmann.  

Jorn Peters, un professeur de physique qui a participé au programme des enseignants de physique du secondaire, au CERN, en juillet dernier, a apprécié de pouvoir discuter de ce travail de façon approfondie.

Pour Emma, l’une des élèves : « La séance de rédaction de la bande-dessinée a été vraiment étonnante ; elle nous a permis de construire une histoire à partir de ce que nous avions appris lors de notre visite ». Et Aline, l’une de ses camarades, d’ajouter : « C’est la raison pour laquelle les séances avec Remco étaient parfaites. En plus, on s’est beaucoup amusé ! »

Les élèves ont présenté une intrigue captivante, ce qui a donné envie à Remco Polman de continuer à travailler sur la bande-dessinée, qui s’annonce à la fois amusante et pédagogique. « Dans un mois environ, j'espère pouvoir présenter le projet final aux élèves et aux Cernois », a-t-il ajouté.  

Nous avons hâte de voir cette bande-dessinée !