Topic

Le boson de Higgs

L’origine du mécanisme Brout-Englert-Higgs

Dans les années 1970, des physiciens ont compris que deux des quatre forces fondamentales étaient étroitement liées : la force faible et la force électromagnétique. Ces deux forces peuvent être décrites à l’aide d’une seule théorie, sur laquelle s’est érigé le Modèle standard. Une théorie dite « unifiée » parce qu’elle décrit l’électricité, le magnétisme, la lumière et certains types de radioactivité comme des manifestations d’une seule et même force fondamentale, appelée la force électrofaible.

Les équations fondamentales de la théorie unifiée rendent parfaitement compte de la force électrofaible et des particules porteuses de force qui s’y associent, à savoir le photon et les bosons W et Z. Sauf qu’il y a un hic : selon ce modèle, ces particules seraient dépourvues de masse. Or, si le photon n’a bel et bien aucune masse, nous savons que les particules W et Z en ont une, équivalente à près de 100 fois la masse du proton. Heureusement, les théoriciens Robert Brout, François Englert et Peter Higgs ont élaboré une théorie qui allait résoudre le problème. Ce que nous appelons aujourd’hui le mécanisme de Brout-Englert-Higgs donne une masse au W et au Z lorsqu’ils interagissent avec un champ invisible mais omniprésent dans l’Univers, récemment baptisé « le champ de Higgs ».

Immédiatement après le Big Bang, le champ de Higgs était de valeur nulle. L’Univers a toutefois commencé à se refroidir et, lorsque sa température est descendue en dessous d’une valeur critique, le champ de Higgs a augmenté spontanément – et communiqué une masse à toutes les particules qui interagissaient avec lui. Plus une particule interagit avec ce champ, plus elle est massive. Les particules qui, comme le photon, n’interagissent pas avec lui, restent dénuées de masse. Tous les champs fondamentaux sont associés à une particule. Le champ de Higgs est associé au boson de Higgs, qui est la manifestation visible du champ de Higgs, un peu comme une vague à la surface de la mer.

View in English

À la une de nos articles sur ce thème

8 oct. 2013 – Le CERN félicite François Englert et Peter Higgs, lauréats du prix Nobel de physique pour la découverte théorique du boson de Higgs

Dernières nouvelles

30 Jun 2017 – Il y a cinq ans, les collaborations ATLAS et CMS annonçaient la découverte du boson de Higgs

8 Jul 2016 – Pour fêter le quatrième anniversaire de l’annonce de la découverte du boson de Higgs, le CERN vous invite à préparer votre pizza à base de particules

6 Jul 2016 – Un nouveau projet de science citoyenne permet aux scientifiques amateurs de chercher depuis chez eux des particules encore non découvertes

18 mai 2016 – Y a-t-il encore des découvertes à faire ? Découvrez ce que l'avenir réserve aux théoriciens dans le dernier épisode de notre série « En théorie »

1 sep. 2015 – A la conférence LHCP 2015, les deux collaborations présentent pour la première fois des mesures combinées de nombreuses propriétés du boson de Higgs.

17 mar 2015 – Aujourd’hui ATLAS et CMS ont présenté pour la première fois une combinaison de leurs résultats sur la masse du boson de Higgs

27 jan. 2015 – Des publications récentes de CMS, s’appuyant sur les données de la première exploitation du LHC, nous en disent plus sur le boson de Higgs

7 Jul 2014 – Les quatre expériences LHC ont présenté les nouveaux résultats lors de la 37e Conférence internationale sur la physique des hautes énergies à Valence

31 mar 2014 – La « largeur » du boson de Higgs est un paramètre qui détermine la durée de vie de la particule

25 oct. 2013 – Le CERN, conjointement avec Peter Higgs et François Englert, recevra aujourd’hui le prix Prince des Asturies au cours d’une cérémonie en Espagne