30 ans après : la découverte du boson W

Le 24 février 1983, la revue Physics Letters B publiait un article intitulé Experimental observation of large transverse energy electrons with associated missing energy at s = 540 GeV, décrivant la découverte du boson W. L’article, rédigé par la collaboration UA1 du CERN, décrivait les résultats de deux études réalisées à partir des données enregistrées par le Supersynchrotron à protons (SPS) du CERN, qui fonctionnait alors comme collisionneur proton-antiproton. Le 17 mars 1983, la collaboration UA2 publiait à son tour un article décrivant leur propre découverte, survenue simultanément, du boson W au collisionneur proton-antiproton du CERN.

Ce boson chargé électriquement est une particule fondamentale qui, avec le boson Z, est responsable de la force faible, l’une des quatre forces fondamentales qui régissent le comportement de la matière dans notre univers. Les particules de matière interagissent en échangeant ces bosons, mais cette interaction a une faible portée.

La découverte du boson W par les deux expériences a été annoncée à l’occasion d’une conférence de presse au CERN, le 25 janvier 1983.

Liens vers les articles en question (en anglais):

"Experimental observation of large transverse energy electrons with associated missing energy at √s= 540 GeV " – collaboration UA1, 24 février 1983

"Observation of single isolated electrons of high transverse momentum in events with missing transverse energy at the CERN p collider" – collaboration UA2, 17 mars 1983