Le Linac 4 a atteint son objectif d'énergie

L'accélérateur linéaire 4, pris en photo lors du concours Photowalk 2015 (Image : Federica Piccinni/CERN)

Le Linac 4, le nouvel accélérateur linéaire du CERN, a accéléré un faisceau jusqu'à son énergie nominale, soit 160 MeV. Cette étape importante de la phase de mise en service de l'accélérateur a été franchie le 25 octobre.

Le Linac 4 constituera la source de faisceaux de protons du complexe d'accélérateurs du CERN, dont le Grand collisionneur de hadrons (LHC), après le long arrêt prévu en 2019-2020. Il remplacera le Linac 2 actuel en tant que premier maillon de la chaîne d'accélérateurs, propulsant des protons à l'énergie de 50 MeV. Le nouvel accélérateur de 30 mètres de longueur propulsera des ions d'hydrogène  ̶ des protons entourés de deux électrons  ̶ à l'énergie de 160 MeV, avant de les envoyer vers le Booster du synchrotron à protons. Là, les ions seront débarrassés de leurs deux électrons de sorte que ne subsistent que les protons, lesquels seront accélérés encore avant de terminer leur course dans le LHC.

Le Linac 4 comprend quatre types de structures accélératrices permettant de porter les particules à des énergies de plus en plus élevées, en les faisant passer par différents seuils. Ces structures accélératrices ont été mises en service les unes après les autres : en novembre 2013, le premier faisceau d'ions d'hydrogène a été accéléré jusqu'à l'énergie de 3 MeV, et, deux ans plus tard, le Linac 4 a atteint une énergie de 50 MeV, soit l'énergie à laquelle fonctionne aujourd’hui le Linac 2. Le 1er juillet 2016, il franchissait la barre des 100 MeV.