La Slovénie devient État membre associé du CERN

Vojislav Šuc, Ambassadeur de la République de Slovénie auprès des Nations Unies à Genève et des autres organisations internationales, remet la notification officielle à Fabiola Gianotti, Directrice générale du CERN. (Image : Maximilien Brice/CERN)

Le 4 juillet 2017, la République de Slovénie est devenue État membre associé en phase préalable à l’adhésion du CERN. Ceci a fait suite à l’annonce officielle que la République de Slovénie avait mené à bien ses procédures internes d’approbation nécessaires pour l’entrée en vigueur de l’accord, signé en décembre 2016, lui octroyant ce statut.

La Slovénie a une tradition de coopération avec le CERN de plusieurs décennies. Des physiciens slovènes ont contribué au programme du CERN bien avant que la Slovénie devienne un État indépendant en 1991, en participant à une expérience auprès de l’Anneau d’antiprotons de basse énergie (LEAR), ainsi qu’à l’expérience DELPHI, auprès du précédent grand accélérateur du CERN, le Grand collisionneur électron-positon (LEP). En 1991, le CERN et le Conseil exécutif de l'Assemblée de la République de Slovénie ont conclu un Accord de coopération concernant la poursuite du développement de la coopération scientifique et technique pour des projets de recherche du CERN. En 2009, la Slovénie a présenté sa candidature pour devenir État membre du CERN.

Au cours des 20 dernières années, des physiciens slovènes ont contribué à l’expérience ATLAS auprès du Grand collisionneur de hadrons, en participant à des travaux de recherche et de développement, et de construction et de mise en service, ainsi qu’à la collecte de résultats de physique. Leur attention s’est portée essentiellement sur les trajectographes au silicium, les dispositifs de protection et l’informatique au centre de données slovène de niveau 2. Ils continuent aujourd’hui de participer à l’amélioration des trajectographes, utilisant le réacteur de recherche de Ljubljana pour des études d’irradiation par neutrons.   

La Slovénie rejoint Chypre et la Serbie en tant qu’État membre associé en phase préalable à l’adhésion du CERN. À l’issue d'une période de cinq ans, le Conseil du CERN se prononcera sur une adhésion pleine et entière de la Slovénie.