« A Model of Leptons » : le fameux article a 50 ans

Tracés de particules obtenus dans la chambre à bulles Gargamelle de 1 200 litres, qui ont confirmé pour la première fois l'existence de l'interaction par courant neutre. (Image : CERN)

Il y a 50 ans jour pour jour, Steven Weinberg publiait son fameux article « A Model of Leptons », qui orienta la recherche en physique des particules des hautes énergies. Cet article se trouve au cœur du Modèle standard, notre théorie la plus aboutie sur les interactions des particules dans notre Univers.

La théorie de Steven Weinberg, dont la formulation simple et élégante tient sur deux pages, était révolutionnaire à l'époque ; pourtant, elle a pratiquement été ignorée pendant de nombreuses années. Aujourd'hui, elle est devenue la théorie de référence.

L'un des plus grands programmes de physique expérimentale de l'histoire a été créé pour démontrer la validité de la théorie de Weinberg, et le CERN avait lancé de grands projets, qui allaient mener à des découvertes révolutionnaires : en 1973, la chambre à bulles Gargamelle permit de détecter les premiers courants électrofaibles ; en 1982, le Supersynchrotron à protons obtint le premier indice de l'existence du boson W ; plus récemment enfin, en 2012, le Grand collisionneur de hadrons (LHC) confirma l'existence du boson de Higgs.

Visit,Nobel,ATLAS,Outreach
Steven Weinberg a visité la collaboration ATLAS en 2009. (Image : Maximilien Brice/CERN)

Dans une interview accordée au CERN Courier, Steven Weinberg, aujourd'hui âgé de 84 ans, fait part de ce qu'il ressent en voyant sa théorie confirmée : « L'espoir qu'un jour leurs gribouillis décrivent la réalité est ce qui fait vivre les physiciens théoriciens. » Pour ses fameux « gribouillis », qui ont révolutionné notre compréhension de la physique, Weinberg reçut en 1979 le prix Nobel de physique.

Pour en apprendre davantage sur la théorie de Steven Weinberg et lire son interview, consultez les articles publiés à ce sujet dans le numéro de novembre du CERN Courier.