Ferdinand Hahn (1959-2018)

C'est avec une grande tristesse que nous avons appris le décès de Ferdi Hahn le 4 mars 2018. Ferdi était un collègue extrêmement compétent, passionné par son travail, et une personne chaleureuse.

Ferdi est venu au CERN en 1987, en tant qu'étudiant technique en provenance de l'Université de Wuppertal. Il a intégré la division EF et le projet de détecteur RICH pour le tonneau de DELPHI. Dans le cadre de son mémoire de diplôme, il a participé au projet de détecteur de photons SYBIL, une chambre à dérive comparable à la TPC, capable de détecter les photoélectrons uniques, qui a constitué un prototype du système RICH du tonneau de DELPHI. SYBIL consistait en un dispositif d'essai, dans lequel des électrons uniques étaient produits par un laser dans un volume gazeux à l'intérieur d'un tube à dérive, puis détectés par une chambre proportionnelle multifils avec lecture à l'anode et à la cathode. À cette occasion, Ferdi a pu se familiariser avec les aspects matériels et logiciels des systèmes inhérents à ce type de programme d'essai, aussi bien pour ce qui concerne les problèmes techniques que pour l'analyse des données. À partir de 1990, il a largement participé, en tant que boursier, à la mise en service des tubes à dérive du détecteur RICH, particulier à l'expérience de DELPHI, puis au développement du système de régulation de la température du détecteur RICH du tonneau. Par la suite, Ferdi a fait sa thèse sur la mesure des sections efficaces différentielles des kaons chargés et des protons au détecteur DELPHI, en tirant parti du système de détection RICH, unique en son genre, de cette expérience du LEP.

En 1995, Ferdi intègre la division Expériences de physique des particules du CERN, au sein du groupe Gaz de DELPHI. En tant que chef de section de TA1 et chef de groupe adjoint de l'unité Détecteur de DELPHI, il a perfectionné les systèmes de gaz de DELPHI, qui étaient nombreux et complexes. En même temps il a structuré le groupe de travail sur les gaz pour le projet LHC, qui a joué un rôle important dans la mise en place, de façon très efficace et professionnelle, de systèmes de gaz communs pour toutes les expériences LHC.  

Après avoir dirigé le groupe Technologies des détecteurs du Département de physique de 2007 à 2008, Ferdi s'est occupé de la coordination technique de l'expérience NA62. Sans son engagement considérable et sa grande compétence concernant les nombreux aspects techniques, cette expérience n'aurait sans doute pas atteint un niveau aussi exceptionnel. Tout au long de la préparation du Rapport de conception technique et de la coordination de l'ensemble de l'installation de l'expérience, son aptitude remarquable à faire travailler ensemble des personnes venant de cultures très différentes a été un grand atout pour le projet.

Sachant que l'expérience NA62 fonctionnait bien, Ferdi n'a pas hésité à accepter en 2015 de devenir chef de département adjoint au Département de physique. Dans ces fonctions, il était chargé de la coordination des groupes techniques dans le département, y compris la planification des ressources humaines. Par sa patience, son affabilité et sa communication exemplaire, il a su résoudre des problèmes compliqués.

Ferdi était un collègue très apprécié, et pour beaucoup, une personne très proche ; c'était un plaisir de travailler avec lui. Son ouverture d'esprit et son attitude souriante facilitaient les discussions, même sur des sujets difficiles. Il débordait d'enthousiasme et d'énergie, et se montrait toujours prêt à aider. Ses manières chaleureuses s'accompagnaient d'une très grande compétence dans les sujets techniques. C'était une personne exceptionnelle, et il nous manquera cruellement.

Nous transmettons à sa femme, à son fils et à sa famille toutes nos condoléances.

Ses collègues et amis

View in English