Cocréation prospective humanitaire et avenir du secteur

Les participants de l'atelier #HFFC17 (Image : Geneva Guerin/GHL)

« Comment le secteur de l'humanitaire évolue-t-il ? Quelles sont les nouvelles tendances et technologies ? Comment pouvons-nous préparer l'avenir ? ». Voici quelques-unes des questions posées lors de l'atelier #HFFC17, la première cocréation sur la prospective humanitaire et l'avenir du secteur.

Plus de 65 participants de plus de 25 organisations internationales, organisations non gouvernementales et missions permanentes ont été reçus à IdeaSquare et accueillis par la Directrice des relations internationales du CERN, Charlotte Warakaulle, à l'occasion du premier atelier #HFFC17, le 4 avril. Ils ont évoqué et défini des questions thématiques communes concernant la prospective humanitaire et l'avenir du secteur.

David Galbraith, concepteur et cyberentrepreneur, Sean Carroll, scientifique à CrowdAI, Juan Enriquez, futuriste de la génomique, Tuuli Utriainen, innovatrice s'intéressant à l'humain, et Rich Cox, conférencier dans le domaine du comportement organisationnel, ont expliqué dans quelle mesure les données, les nouveaux algorithmes, la mobilité du travail, l'amélioration de l'éducation et la refonte des défis allaient selon eux changer l'avenir de l'humanitaire.

« L'atmosphère stimulante d'IdeaSquare est idéale pour encourager la cocréation et oser rêver à une prospective stratégique dans l'humanitaire », a déclaré Olivier Delarue, directeur de Global Humanitarian Lab (GHL).

L'après-midi, la cocréation a permis de répertorier et de visualiser sur une carte 31 pistes d'activités communes. Jean-Marie Le Goff (CERN Collaboration Spotting) a montré comment l'analyse automatique de brevets et de publications peut apporter des informations sur les acteurs-clés des milieux universitaire et industriel travaillant sur des technologies intéressantes pour le secteur humanitaire.

Une vidéo récapitulative de l'atelier #HFFC17 peut être visionnée ici.

Si vous avez une idée quant à la manière dont les technologies et les méthodes utilisées au CERN pourraient améliorer l'efficacité et la capacité opérationnelle du secteur humanitaire, ou si vous avez envie de participer ou de contribuer au prochain atelier, contactez-nous à cette adresse