Le CERN accueille le lauréat du prix EUCYS 2016

Le gagnant du prix EUCYS2016, Vladislav Gadalov, en visite au CERN en juin 2017 (Image : Livia Lapadatescu)

Dans le cadre du Concours européen des jeunes scientifiques (EUCYS)  2016, qui a eu lieu à Bruxelles (Belgique), l'EIROforum a offert à Vladislav Gadalov, âgé de 18 ans, une visite du CERN pour son travail dans le domaine de l'informatique.

Après avoir remporté le concours national, au Bélarus, Vladislav a présenté son projet lors de la finale d'EUCYS, en septembre 2016. Le projet, intitulé « Geneces – a cloud ecosystem » (Geneces –- un écosystème à nuage), est un logiciel dotant les smatphones d'une puissance de calcul accrue via le nuage.

Geneces externalise tous les processus d'exploitation d'un téléphone mobile vers un serveur distant, le résultat étant ensuite transmis vers le téléphone sous la forme d'une image ou d'un son. Les smartphones utilisant ce logiciel peuvent ainsi exécuter de puissants systèmes d'exploitation et applications qui sont en général disponibles uniquement à partir d'un ordinateur.

Le logiciel peut être optimisé pour différents types de matériel en vue d'une meilleure performance. En effet, Vladislav a également développé un prototype du « AirPhone » – un smartphone spécialement optimisé pour l'informatique en nuage, qui permet une utilisation modérée, sans frais, pendant 5 à 7 jours.

De par son optimisation et ses algorithmes spécialisés, l'Airphone est devenu le système de contrôle à distance le plus rapide à ce jour. L'Airphone peut être utilisé avec un internet mobile à faible débit et offre un mode jeux avec une connexion internet 3G. L'Airphone a en outre remporté le Grand prix (informatique) et le Prix spécial de l'Oracle Academy dans le cadre du concours Intel International Science and Engineering Fair (ISEF) 2017.

Lors de son séjour, Vladislav a rencontré des étudiants et des informaticiens du CERN, et visité les nombreuses installations informatiques et les expériences du CERN.

Vladislav compte poursuivre ses études en informatique et aimerait revenir au CERN à un certain moment de sa carrière.