Un objet vaut mieux qu'un long discours

Cette année, les participants ont été mis au défi de répondre à l'une des questions les plus fréquemment posées par nos visiteurs : « Pourquoi le CERN fait-il ce qu’il fait ? » (Image : Daniel Dobos/CERN)

LHCreate s'est déroulé en novembre. L'occasion pour les participants de présenter leurs idées les plus novatrices lors d'un atelier de deux jours conçu pour leur permettre d'apporter des réponses incroyables à des questions fondamentales.

Cette année, les participants ont été mis au défi de répondre à l'une des questions les plus fréquemment posées par nos visiteurs : « Pourquoi le CERN fait-il ce qu’il fait ? ».

Une contrainte : ne pas répondre avec des mots. À la place, ils ont été invités à concevoir un objet interactif susceptible de plaire au grand public.

Pour susciter un déchaînement d'imagination, nous avons réuni divers membres du personnel du CERN, comme des ingénieurs, des physiciens, des experts en informatique et des membres de l'administration, ainsi que des étudiants en design et en architecture de l'IPAC, une école de graphisme et de design à Genève.

Nous leur avons donné 36 heures pour imaginer, concevoir et construire ensemble un prototype à présenter publiquement.

L’objet gagnant est un jeu qui s'inspire des jeux d'évasion, très populaires actuellement, à la différence qu’ici, les joueurs doivent s'introduire au CERN pour obtenir les réponses à leurs questions. Constitué de quatre cubes différents et d'un écran tactile, le jeu invite les joueurs à résoudre une série de questions ayant trait à la théorie, aux expériences, à l'informatique et aux collaborations. Chaque bonne réponse fournit un numéro ; une fois les numéros saisis dans le bon ordre sur l'écran tactile, le joueur peut accéder à son prix.

Deux jours durant, IdeaSquare a bourdonné comme une ruche. Si les participants ont consacré les premières heures à développer leurs projets, ils sont vite passés à la pratique dans les ateliers de mécanique et d'électronique prévus à cet effet, et demandé du matériel aussi varié que des ballons de yoga, des capteurs Kinect pour Xbox ou des ressorts.

Au terme de ces deux jours, les participants ont pu présenter leur projet, en anglais et en français, au public et au jury.

Les présentations se sont déroulées de façon très professionnelle et, après délibération, le jury et le public ont choisi à l'unanimité le projet gagnant, qui sera exposé sur les sites de CMS, d'ATLAS et à l'office de tourisme du Pays de Gex. 

Plus d'infomations sur le site web de LHCreate.