Technologies médicales : innover avec les outils du CERN

Cinq équipes d'étudiants et de jeunes professionnels, sélectionnés sur un ensemble de 25 candidatures issues de 14 pays différents, sont venues au CERN pour relever des défis dans le domaine médical. Ces défis ont été proposés par des organismes de santé et des partenaires industriels. Les équipes avaient accès aux technologies pertinentes du CERN pour résoudre les problèmes soulevés.

Pourquoi le CERN organise-t-il un hackathon centré sur les technologies médicales ? Les premières activités du CERN en lien avec des applications médicales datent des années 1970. Au vu de la croissance importante de ces activités, le CERN a publié en 2017 une stratégie relative aux applications médicales, approuvée par le Conseil en juin de la même année. Le projet  MedTech:Hack a été lancé par la section Applications médicales du groupe Transfert de technologies et son équipe Entrepreneuriat, dans le but d'explorer de nouveaux modes de développement d'applications viables sur le terrain.

Les problèmes soumis lors du hackathon ont été proposés par les Hôpitaux Universitaires de Genève (HUG), Global Humanitarian Lab, RadiaBeam Technologies et G-Ray. De plus, pour compléter le savoir-faire technique fourni par le CERN, le MedTech:Hack intégrait une aide technique de différents partenaires : les HUG ont apporté les connaissances spécialisées de médecins ; Global Humanitarian Lab a proposé une liaison avec plusieurs organisations humanitaires ; Impact HUB a contribué par un appui en développement de modèle économique ; The Port, qui a une longue expérience des hackathons, a également apporté sa méthodologie ; Geneva Health Forum a donné la possibilité présenter les résultats à la communauté mondiale de la santé. Enfin, MassChalenge Switzerland a constitué un partenariat avec MedTech:Hack pour appuyer une équipe sélectionnée en vue de l'aider à devenir une entreprise start-up.

Après trois jours de travail intense et des résultats remarquables, grâce à l'aide des mentors issus de l'industrie et des experts techniques du CERN, la remise des récompenses a eu lieu le 9 avril. Le jury, devant un choix difficile, a finalement décidé de couronner deux équipes.

L'équipe 2.7 (Tanzanie) a travaillé sur le défi de Global Humanitarian Lab, sur le thème de la mobilité dans la santé ; il s'agissait de trouver les moyens de donner accès aux soins essentiels aux populations des zones rurales. La solution proposée est un dispositif portatif, le Box.e, muni de différents capteurs permettant de mesurer les signes vitaux de patients, en s'appuyant sur la plateforme C2MON, développée au CERN, pour stocker et suivre dans le temps les données.

L'équipe Radioactive_boys (Allemagne) a travaillé sur un problème posé par les HUG : comment réaliser un contôle plus rapide et plus efficace des substances radiopharmaceutiques. Leur solution, Bioscan, est un scanner hybride modulaire pour la mesure de la radioactivité. Ce dispositif est rapide et présente une bonne résolution spatiale et temporelle grâce à l'utilisation du détecteur GEMPix du CERN.

Les deux équipes gagnantes ont gagné un séjour  au CERN pour pouvoir poursuivre le développement de leurs projets. De plus, l'équipe 2.7 a eu la possibilité de présenter son projet à la cérémonie d'ouverture du Geneva Health Forum, et l'équipe Radioactive_boys a été admise à participer au deuxième tour de la sélection MassChallenge Suisse.

La vidéo ci-dessous résume les événements de ces deux jours de hackathon en deux minutes :