À vélo au boulot 2018 : continuez à pédaler

"Critical mass" au CERN, juin 2018 (Image : CERN)

180138 kilomètres, 248 équipes et 25 940 kilogrammes de gaz carbonique en moins : tel est le résultat d'un mois de trajets à vélo domicile-CERN et vice versa dans le cadre de la campagne À vélo au boulot (Bike to Work). Nous pouvons en être fiers. Le défi est certes terminé depuis une semaine, mais de nombreux Cernois ont choisi de continuer à pédaler. En fait, l'initiative a convaincu un grand nombre d'entre vous d'enfourcher chaque jour leur vélo et de l'adopter non seulement comme mode de transport, mais aussi comme style de vie. Et quand il a fallu trouver un nom à leur équipe, les cyclistes n'ont pas manqué d'imagination : « Ghostriders in the sky », « Carbonara Team », « LHC - Large Hadron Cyclists », « Cyclopath » et « Quantum Spin », pour n'en citer que quelques-uns.

Cinzia Pinzoni, du département EP, n'avait jamais vraiment fait de vélo auparavant. Après avoir accepté de relever le défi et s'être inscrite dans l'équipe « EP-SFT Ladies », elle s'est finalement mise en selle le 1er juin, parcourant tous les jours les 32 kilomètres aller-retour entre son domicile, à Pougny, et le CERN. À la fin du mois, son compteur totalisait 483 kilomètres. « Ça me semble tellement naturel maintenant que je vais continuer », explique Cinzia. Cette expérience a été pour elle une source d'inspiration et de motivation : « J'ai plus d'entrain ; je suis plus vive intellectuellement et en meilleure santé. Les bénéfices sont innombrables ! »

Cinzia aimerait également encourager plus de femmes à faire du vélo. « Au début, cela semble compliqué. Il faut penser à prendre des vêtements de rechange et une douche. Mais en fait, c'est plus simple qu'il n'y paraît ! Et être à l'extérieur avant et après le travail est une manière agréable de gérer son temps.»

D'autres participants ont trouvé l'expérience positive et ont déclaré avoir envie de faire plus de vélo. « Grâce à cette initiative, j'ai pris conscience que faire du vélo n'est pas si compliqué, même lorsque les conditions météo ne sont pas idéales. Imaginez un monde où 10 % de la population déciderait de se déplacer à vélo : moins de bruit, moins de pollution, moins de maladies cardiovasculaires, des gens plus heureux et en meilleure forme », commente Bertrand Lefort, de l'équipe « Cyclopath ». Déjà féru de vélo, il avoue que, s'il n'y avait pas eu cette compétition, les jours de mauvais temps ou de fatigue, il aurait plutôt pris sa voiture. Résultat : 1 188 kilomètres en un mois et de sérieuses économies en frais d'essence.

Cette année, l'initiative À vélo au boulot a mobilisé 64 680 participants de 2 114 organisations et entreprises de toute la Suisse. Un mois de déplacement à vélo, et ce sont 2 300 tonnes de gaz carbonique en moins dans l'air. Année après année, les chiffres augmentent. Comme toujours, le CERN a fini vers le haut du classement : quatrième en termes de nombre de participants, mais premier de sa catégorie en termes de taux de participation. Autre bonne nouvelle : après tirage au sort, l'équipe Doodle17 du CERN a remporté le premier prix collectif - un voyage à travers la Suisse.

Continuez à pédaler le reste de l'année avec Bike to CERN. Inscrivez-vous maintenant ici ! Et, surtout, pédalez en toute sécurité !