View in

English

Le CERN accueille son centième « doctorant Gentner »

Presque dix ans après le lancement du programme en 2007, le centième « étudiant Gentner » entame son doctorat au CERN

Le CERN accueille son centième « doctorant Gentner »

Le centième doctorant Gentner, Christian Zimmer, devant le détecteur AEgIS dans le hall de l'AD, où il passera une bonne partie de ses 3 prochaines années. (Photo : Michael Hauschild/CERN)

Le programme Gentner, ainsi nommé en hommage à Wolfgang Gentner, célèbre physicien nucléaire qui fut le président du Conseil du CERN entre 1972 et 1974, a été lancé au CERN en 2007. Le 1er juillet 2016, soit près d’une décennie plus tard, le Laboratoire accueille Christian Zimmer, le centième doctorant reçu dans le cadre de ce programme. Ses travaux, réalisés auprès de l'expérience AEgIS, porteront sur le refroidissement sympathique d'antiprotons par laser.

Le programme Gentner, entièrement financé par le ministère fédéral de l’Éducation et de la Recherche de l’Allemagne (BMBF), s’inscrit dans le cadre du programme des doctorants du CERN, lequel existe depuis de nombreuses années et compte actuellement 200 étudiants. Tout ressortissant de l'Union européenne inscrit dans une université allemande peut tenter d'intégrer le programme Gentner, qui prend en charge entre 30 et 40 étudiants pour une période de trois ans.

Au CERN, beaucoup de groupes ont pu bénéficier des apports de ce programme. Sans lui, de nombreuses idées novatrices n’auraient pas pu se concrétiser faute de moyens. « Le programme Gentner, financé grâce à des ressources extérieures, offre aux étudiants une occasion unique de réaliser leurs projets et crée des liens nouveaux avec des groupes de recherche en Allemagne », explique Michael Hauschild, coordinateur du programme.

Le premier « Gentner Doktor » a achevé son doctorat en 2011, et intégré l'Institut de technologie de Karlsruhe (KIT) en Allemagne. Mais la majorité des anciens étudiants du programme poursuivent leur carrière au CERN : les deux tiers d’entre eux sont devenus boursiers en sciences appliquées, et certains sont même aujourd’hui titulaires, ce qui témoigne des excellentes perspectives de carrière offertes par le programme.

Christian Zimmer, centième doctorant Gentner, évoque son expérience au CERN : « Ce programme est pour moi une occasion unique de contribuer aux recherches fascinantes qui sont menées au CERN. Pendant les trois prochaines années, je travaillerai au sein de la collaboration AEgIS pour tenter de refroidir des antiprotons jusqu'à des températures de l'ordre du millikelvin, ce qui n’a jamais été fait. Je suis vraiment très heureux de pouvoir participer à cette expérience. »


Pour en savoir plus sur le programme Gentner des doctorants au CERN, rendez-vous ici.