View in

English

Le show des boîtes mystérieuses

300 élèves de 9 à 12 ans ont organisé un marché des connaissances à partir du projet « Dans la peau d’un chercheur ».

|

Le show des boîtes mystérieuses

Des élèves avaient organisé un atelier sur les graines contenues dans les boîtes mystérieuses.

« Dans la peau d’un chercheur » sème ses graines de savoir. Ce projet, développé par le CERN, le Département de l’instruction publique de Genève, l’Université de Genève et l’Éducation nationale française, est destiné à sensibiliser les élèves de 9 à 12 ans à la démarche expérimentale. Chaque année, des dizaines de classes de la région franco-genevoise y participent. Le principe ? Les élèves reçoivent des boîtes renfermant des objets inconnus et doivent mettre en place une démarche expérimentale pour en déterminer le contenu.

Depuis son lancement, en 2010, le concept a fait des émules. Ainsi, après une visite au CERN, l’Inspecteur de l’Éducation nationale de Rumilly, en Haute-Savoie, a eu l’idée de lancer un projet plus vaste, en s’inspirant de l’idée des boîtes mystérieuses. Onze classes d’écoles primaires et de collèges ont ainsi mené le projet, puis ont poursuivi la démarche expérimentale après avoir découvert le contenu des boîtes. Chaque classe a conduit des travaux de recherche sur l’un des objets de la boîte. Les quelque 300 élèves d’établissements de cinq communes se sont ensuite retrouvés pour un « marché des connaissances », le 17 juin dernier. Une grande réunion où ils ont présenté les résultats de leurs recherches. Les uns avaient étudié le cycle des graines, les autres, le mécanisme des odeurs, d’autres encore, la reproduction du citronnier ou le développement durable... Ce travail interdisciplinaire pourrait bien inspirer d’autres enseignants.

Pour plus d’informations sur le projet « Dans la peau d’un chercheur » : http://www.danslapeaudunchercheur.org/