ATLAS et CMS fêtent leurs 25 ans

Gâteau d'anniversaire pour ATLAS et CMS spécialement préparé par Katharine Leney, membre de la collaboration ATLAS. Le glaçage représente un événement (collision) dans chaque détecteur. (Image : CERN)

Complices et rivales, ATLAS et CMS sont comme deux soeurs jumelles. Aujourd’hui, les deux expériences auprès du Grand collisionneur de hadrons (LHC) fêtent leurs 25 ans. Le 1er octobre 1992, les deux collaborations présentaient en effet leur lettre d’intention pour la construction d’un détecteur auprès d’un futur possible collisionneur de hadrons. Ces deux documents, d’une centaine de pages chacun, sont considérés comme les actes de naissance des deux expériences généralistes. Ils comportent une description technique assez précise, proche de ce que seront les deux détecteurs, et une déjà longue liste d’instituts et de scientifiques qui avaient rejoint les collaborations. Les lettres d’intention d’ALICE et de LHCb, les deux autres grandes expériences sur le LHC, suivront quelques mois plus tard.

Quelques mois plus tôt, 600 physiciens et ingénieurs venant de 250 instituts du monde entier s’étaient réunis à Évian-les-Bains pour discuter de la physique et des détecteurs au LHC. Les propositions de différents concepts d’expériences furent alors rendues publiques. Carlo Rubbia, alors Directeur général du CERN, proposa un calendrier pour la sélection des expériences, avec des lettres d'intention soumises à l’évaluation d’un comité de pairs. Ainsi fut créé le comité des expériences du LHC (LHCC) qui examina les propositions à partir de l’automne.

En juin 1993, le LHCC donnait son feu vert aux deux expériences polyvalentes, qui devaient dès lors élaborer leurs propositions techniques. C’était le début d’une aventure humaine et technique, longue, difficile, mais couronnée d’une découverte magistrale, celle du Boson de Higgs, et de nombreux résultats dont la liste continue de s’allonger.