La plateforme neutrino du CERN

La plateforme représente l’engagement que le CERN a pris pour contribuer à la recherche fondamentale dans le domaine de la physique des neutrinos

La plateforme neutrino du CERN représente l’engagement que l’Organisation a pris pour contribuer à la recherche fondamentale dans le domaine de la physique des neutrinos auprès d’accélérateurs de particules du monde entier, conformément aux recommandations de la stratégie européenne pour la physique des particules de 2013. Il s’agit de mettre en place au CERN une installation qui permette à la communauté internationale des spécialistes des neutrinos de développer la prochaine génération de détecteurs de neutrinos. La plateforme neutrino du CERN est la contribution principale de l’Organisation à un programme coordonné à l’échelle planétaire pour la recherche sur les neutrinos.

Comprendre le domaine des neutrinos est une priorité mondiale qui laisse présager une physique au-delà du Modèle standard. Les recherches sur les neutrinos menées auprès des accélérateurs de particules complètent les études réalisées en cosmologie et apportent des informations cruciales pour notre compréhension de l’Univers. En effet, de futures mesures pourraient faire la lumière sur des questions qui restent sans réponse, telles que la nature de la matière noire et la disproportion entre matière et antimatière dans l’Univers. Les expériences menées auprès des accélérateurs seront aussi en mesure d'observer les neutrinos issus des supernovas.

L’installation de R&D que constitue la plateforme neutrino du CERN est située dans un hall pour faisceaux d'essai, sur le site de Prévessin du CERN. Elle offrira aussi un appui au développement de technologies de pointe dans les domaines de la cryogénie, des aimants et des lignes de faisceau, ainsi que de techniques d’intégration et d’assemblage.

Avec sa plateforme neutrino, le CERN donne une nouvelle direction à son programme de recherche sur les neutrinos. Dans les années 1970, des faisceaux de neutrinos produits au Laboratoire ont permis de découvrir les courants neutres au moyen de la chambre à bulles Gargamelle. Le faisceau de neutrinos le plus récent produit au CERN a traversé l'écorce terrestre pour rejoindre le Laboratoire national du Gran Sasso de l’Institut de physique nucléaire INFN, en Italie, de juillet 2006 à décembre 2012.

View in English