Des étudiants du CERN brillent à un concours de la NASA

Pour le concours, les équipes devaient concevoir une sonde atmosphérique, en réaliser un prototype, la construire, la tester et la lancer, et simuler un atterrissage sur Mars pour une mission. (Image: AGH Space Systems/ CERN)

Un groupe d’étudiants techniques du CERN ont organisé la conférence « AGH Space Systems X CERN IdeaSquare cooperation » pour présenter la sonde lauréate, construite dans le cadre d’un concours de la NASA.

L’année passée, les quatre étudiants, issus de l’Université AGH des sciences et des technologies de Cracovie (Pologne), ont participé au concours international CanSat, organisé au Texas par la NASA, l’AAS (Société américaine d’astronomie) et l’AIAA (Institut américain d’aéronautique et d’astronautique).

Pour le concours, les équipes devaient concevoir une sonde atmosphérique, en réaliser un prototype, la construire, la tester et la lancer, et simuler un atterrissage sur Mars pour une mission. L’équipe s’est rendue au Texas pour la finale du concours ; après 72 heures de travail sans relâche, les juges lui ont accordé la cinquième place parmi 57 équipes du monde entier.

« Nous avions envie de faire autre chose que de flaner à Genève après le travail, alors nous avons décidé de nous lancer dans cet ambitieux projet, raconte Jakub Rachucki, l’un des membres de l’équipe. Après cette grande aventure, nous étions à la fois fiers et fatigués, et prêts à revenir au CERN pour partager notre histoire et promouvoir à la fois IdeaSquare et AGH. Nous avons donc organisé notre conférence, lors de laquelle nous avons présenté non seulement notre sonde atmosphérique, mais aussi les équipements de nos fusées, de notre véhicule pour l’exploration de Mars et de notre ballon atmosphérique. »

Dans le cadre de ce projet, les étudiants ont lancé une coopération de huit mois entre AGH Space Systems (leur entreprise de conception) et le programme IdeaSquare, au CERN, qui a permis au groupe d’utiliser ses ateliers et outils. Leur projet est dans la ligne de la philosophie d’IdeaSquare, dont la mission est de réunir des personnes pour faire émerger de nouvelles idées utiles pour la société.

« Vous trouvez que notre projet de sonde a l’air plutôt simple ? Notre sonde était non seulement censée tomber sur le sol comme une pierre puis glisser suivant un mouvement circulaire à l’intérieur d’un diamètre de 1 000 mètres, mais elle devait aussi recueillir des échantillons de l’atmosphère et communiquer avec la station terrestre en temps réel. Elle était en outre conçue pour prendre des photos et les transmettre par radio. Et, en plus, l’ensemble du dispositif pesait à peine 250 grammes et était contenu dans une capsule en forme de canette mesurant 25 centimètre sur 12 », poursuit Weronika Mrozinska.

Les étudiants avaient déjà une certaine expérience de ce concours : ils y avaient participé l’année passée, et avaient gagné.

Leur équipe était également la seule du concours à venir de Pologne, et elle a devancé toutes les autres équipes européennes.