View in

English

Examen quinquennal : une étape importante a été franchie

|

Depuis le dernier point sur la question paru dans le Bulletin en février, une étape importante a été franchie dans le processus de l'examen quinquennal1: les conclusions figurant dans les documents clés ont été présentés au Forum tripartite sur les conditions d'emploi le 28 mai 2021.

Conformément à la méthode énoncée dans l'Annexe A1 des Statut et Règlement du personnel, des études et des enquêtes ont été entreprises relativement aux conditions financières et sociales du personnel du CERN dans le but de s'assurer, premièrement, que l'Organisation reste un employeur attractif pour les titulaires et les boursiers de l'ensemble des États membres et États membres associés du CERN, et, deuxièmement, que l'Organisation est en mesure de proposer des conditions appropriées aux membres du personnel associés (MPA) venant utiliser pendant un temps limité ses infrastructures de recherche.

Les études portant sur les traitements des titulaires constituent une partie obligatoire de l'examen quinquennal ; elles sont précédées par une analyse des principaux marchés de recrutement du CERN au cours des cinq années précédentes. Comme le prévoit la méthode définie dans l'Annexe A1, ces études consistent à étudier le niveau des salaires sur le plan local et sur le plan international afin d'effectuer, sur la base d’un échantillon représentatif d'emplois repères dans tous les grades, des comparaisons avec les traitements du CERN en considérant, selon le cas, le marché local2 ou le marché international.

L'étude sur les traitements sur le plan local, qui couvre les grades 1 à 3, a été effectuée par un consultant local et a abouti à la conclusion que les entreprises proposant les salaires les plus compétitifs étaient situées dans les cantons de Genève et de Vaud, où les salaires sont, en moyenne, inférieurs de 8 % aux traitements de référence du CERN.

L'étude sur les salaires au niveau international, qui couvre les grades 4 à 10, a été effectuée par le Service international des rémunérations et des pensions (SIRP), qui dépend administrativement de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). D'après une analyse effectuée en 2020 par le département HR en préparation de l'examen quinquennal, le secteur privé de la haute technologie constitue le principal marché de recrutement du CERN. Le SIRP a déterminé que la Suisse et l'Allemagne étaient les États membres du CERN proposant les salaires les plus compétitifs dans ce secteur. La conclusion principale de l'étude du SIRP est que, dans l'ensemble, les salaires dans le secteur de la haute technologie en Suisse sont supérieurs d’environ 9 % au-dessus des traitements au CERN, lesquels à leur tour sont supérieurs d’environ 5 % aux salaires du secteur de la haute technologie en Allemagne.

Étant donné l'ampleur et la diversité des études sur les salaires et du processus en général, le département HR est en train d'élaborer une page web3 consacrée à ce sujet, qui sera mise en ligne ultérieurement, afin de vous guider et de vous informer sur le détail et les conclusions de cet aspect essentiel de l'examen quinquennal.

Les mensualités des boursiers ont été comparées avec les rémunérations proposées dans des programmes pour nouveaux diplômés similaires, à l'ESA, à l'ESO, à la Commission européenne, à DESY et à l'EMBL. L'analyse a abouti à la conclusion que les conditions proposées par le CERN restent attractives, et sont même un peu plus intéressantes que celles proposées par les organismes de comparaison.

S'agissant des MPA, les allocations de subsistance ont été régulièrement indexées sur le coût de la vie dans la zone locale.

Enfin, le SIRP a reçu mandat d'effectuer une analyse comparative dans les domaines de la diversité et de l'inclusion entre le CERN et huit autres organisations : l'EMBL, l'OEB, l'ESO, l'ESA, la Commission européenne, ITER, l'ONUG et l'OIAC. Les conclusions de cette étude, portant sur des sujets tels que le type de contrat, l'âge, la composition de la famille, la diversité du point de vue du genre, les perspectives d'emploi des conjoints, le télétravail et les mesures relatives au handicap, ont été présentées au TREF en mars. Le rapport a montré que le CERN est très bien placé dans certains domaines, tels que la petite enfance, et certaines des politiques liées à la diversité résultant du précédent examen quinquennal, mais a recensé d'autres domaines dans lesquels des améliorations sont souhaitables, notamment la diversité du point de vue du genre, le cadre relatif au télétravail, la flexibilité des horaires de travail, le congé co-parental et les perspectives de carrière pour les conjoints. La Direction, en collaboration avec l'Association du personnel, est pleinement déterminée à appliquer les résultats de cette analyse afin que la diversité et l'inclusion ne se limitent pas à un examen entrepris une fois tous les cinq ans, mais soient réexaminées de façon continue.

Nous entrons dans les phases finales du processus de l'examen quinquennal ; les propositions de la Direction, s'appuyant sur les analyses mentionnées et leurs conclusions, sont en cours de préparation, en concertation avec l'Association du personnel. Elles seront présentées au TREF en octobre, et au Conseil pour approbation en décembre.

Nous voilà bientôt au terme de cet exercice de grande ampleur. Nous ne manquerons pas de vous tenir au courant des dernières étapes. 


Vous trouverez des informations complètes sur l'examen quinquennal 2021 (portée, calendrier et échéances) à l’adresse suivante :  https://hr.web.cern.ch/5yr-2021.

Pour l’enquête locale, les données sont recueillies dans la zone locale (Genève, Vaud et France voisine).

3 Vous trouverez des informations complètes sur les études salariales à l’adresse suivante : https://hr.web.cern.ch/fr/2021-5yr-FRSalairesFAQ.