CERN Computing Facilities (2016)
CERN computing facilities views from 2016 (Image: CERN)

En interne, pas moins de 35 000 km de fibres optiques assurent la connectivité réseau sur l'ensemble des sites du CERN. Le centre de calcul du CERN héberge également le point d'échange Internet du CERN (CIXP), un point d'échange neutre vis-à-vis des opérateurs, via lequel le CERN a joué un rôle central dans le développement d'Internet : en 1991, 80% de la capacité d'internet en Europe pour le trafic international était installée dans le centre de calcul du CERN.

Le Centre de calcul du CERN et son extension, installée à distance au Centre de recherche Wigner pour la physique à Budapest, en Hongrie, dépendent grandement de la qualité des connexions réseaux qui les relient. Ils sont connectés via trois lignes de fibres optiques indépendantes et dédiées de 100 Gb/s (gigabit par seconde). La latence du réseau (délai entre l’envoi de données et la réception) entre les deux sites, distants de 1 200 km, est d’environ 12 millisecondes.

L’une des composantes les plus impressionnantes de la Grille WLCG est la connectivité et tout ce qui a trait aux réseaux. Grâce à eux, tant au CERN que plus largement au niveau mondial, la Grille est à même de lancer la distribution des données ensuite partagées avec des centaines d’instituts collaborant internationalement. Depuis le début de la seconde période d’exploitation de quatre ans du LHC, les taux de transfert de données globaux ont eux aussi atteints des sommets. Des taux deux fois plus élevés que ceux enregistrés durant la première période d’exploitation du LHC ont été observés, allant de 30 à 40 gigaoctets par seconde en continu.