View in

English

Le département IT, les architectes de la continuité

Entre mises à jour des infrastructures et garantie des conditions de travail, la cadence du travail dans les services informatiques est soutenue

Évolution de l'utilisation du service de visioconférence Vidyo pendant la période de confinement

Évolution de l'utilisation du service de visioconférence Vidyo pendant la période de confinement

Rappeler l’importance des systèmes informatiques pour une organisation comme le CERN peut sembler superflu. Ceux-ci ne sont pas seulement nécessaires à l’exploitation des données fournies par les expériences, mais aussi au bon déroulement des activités de tous les départements du CERN, de l’ingénierie à l’administration, en passant par les ressources humaines. Le département IT, responsable de l’ensemble de ces services, assure en plus depuis deux mois la continuité des activités du CERN en fournissant à la communauté les infrastructures et connexions qui nous permettent de travailler à distance. Voyons ce que cela signifie pour le quotidien des quelque 310 membres du département.

Si Frédéric Hemmer, chef du département IT, se félicite de la préparation satisfaisante du CERN face au confinement, la situation a entraîné une augmentation de la charge de travail pour les membres de son département. Par chance, les besoins de la communauté de la physique des particules, avec des scientifiques disséminés dans le monde entier, avait depuis longtemps rendu nécessaire l’adoption de licences permettant la tenue de visioconférences suivies simultanément par des centaines de personnes.

 L’explosion de la demande de visioconférences, qui a quadruplé, a cependant mis les systèmes informatiques et les membres du personnel du département IT à rude épreuve. Ils ont dû ajouter de nouveaux serveurs informatiques, mettre en place les systèmes permettant aux scientifiques d’accéder à distance à leur station de travail restée au CERN et renégocier les contrats avec les opérateurs de télécommunications ou avec les fournisseurs de services audio-vidéo (l’introduction de l’application Zoom au sein de la communauté a dû être fortement accélérée). Ceci ajouté à la résolution de bugs et autres problèmes informatiques. Frédéric Hemmer souligne d’ailleurs que l’on a assisté à une accélération de la résolution des problèmes informatiques soulevés par le personnel.

Evolution of the use of the Zoom app in March 2020
Évolution de l'utilisation de l'application Zoom pendant le mois de mars 2020

La grande majorité du département poursuit le travail à distance. Les contraintes des services informatiques impliquent des horaires décalés pour certains, qui doivent par exemple travailler le week-end pour installer les nouvelles licences pendant que le personnel est déconnecté. En parallèle, les techniciens du « Helpdesk » restent sur les sites du CERN pour assurer la continuité des services informatiques. Tous les lundis et mercredis matin à 6 h 30, des techniciens et ingénieurs viennent également remplacer les routeurs vieillissants, une tâche indispensable mais plus contraignante pendant cette période.

La charge de travail liée au maintien à flot des systèmes informatiques vient s’ajouter aux projets du département IT. Le renouvellement des serveurs du Centre de calcul du CERN et de la flotte d’ordinateurs portables, le chantier pour rendre l’amphithéâtre principal utilisable, sont autant de projets indispensables. Un travail qui, fort heureusement, ne passe pas inaperçu selon Frédéric Hemmer : « Notre département a l’habitude de travailler dans l’ombre. Cette période a mis en exergue nos efforts et c’est une bonne chose. Nous sommes d’ailleurs conscients du rôle crucial que nous avons à jouer pendant cette période difficile. »

In total, across all systems, videoconference connections quadrupled during Stage 3 of CERN’s COVID-19 response
Au total, tous systèmes confondus, les connexions de visioconférence ont quadruplé durant le stade 3 des mesures prises en réponse à la pandémie de COVID-19.