View in

English

Protection incendie : rencontre internationale au CERN

Des experts pompiers étaient réunis au CERN du 15 au 19 novembre lors d'une conférence sur les incendies en présence de matières dangereuses

|

Protection incendie : rencontre internationale au CERN

La 2e réunion 2017 de la Commission sur les matières dangereuses du Comité technique international de prévention et d'extinction du feu a eu lieu au CERN. (Image : Sophia Bennett/CERN)

Fondé à Paris en 1900, le Comité technique international de prévention et d'extinction du feu (CTIF) est devenu le principal forum d'experts pompiers, comptant quelque 40 pays membres et un nombre comparable de membres associés, dont le CERN. Le CTIF regroupe une douzaine de commissions spécialisées, qui traitent de questions diverses allant des brigades de pompiers volontaires aux incendies de forêts. Chacune des commissions permet aux pompiers de faire part de leur expérience afin d'améliorer les techniques opérationnelles de tous.

Le CERN est membre de la Commission sur les matières dangereuses, qui se réunit deux fois par an, dernièrement en Grèce et au Royaume-Uni. Le CERN, en raison de son environnement particulier en matière de protection incendie, a été invité à accueillir la seconde réunion de 2017. Les quelque 20 participants représentaient 13 des pays membres du CTIF. Le CERN a ainsi pu évoquer son expérience et les défis auxquels il doit faire face, mais aussi bénéficier du savoir-faire des experts invités. Le programme de la réunion était divisé en trois parties. Chaque participant a pu notamment présenter l'étude d'un cas précis. Le CERN a, par exemple, eu l'occasion d'expliquer comment son Service de Secours et du Feu prévoyait de faire face à un éventuel incendie dans l'installation MEDICIS. Des ateliers thématiques ont également eu lieu, tels que celui consacré à la protection contre les incendies dans un environnement cryogénique, dans lequel le Service de Secours et du Feu du CERN dispose d'un grand savoir-faire. Des tests de matériel de lutte contre l'incendie à des températures extrêmement basses ont été réalisés à cette occasion.

L'atelier a permis au CERN d'en apprendre davantage sur les méthodes de ses invités, et vice versa. Cette rencontre était une occasion exceptionnelle de contribuer aux travaux d'un des plus grands réseaux de pompiers, de renforcer les liens professionnels entre des services du feu du monde entier et de nouer de précieuses collaborations pour promouvoir la sécurité au CERN.