View in

English

Supraconductivité : R. Aymar et H. ten Kate récompensés

L’IEEE a récompensé Robert Aymar et Herman ten Kate pour leurs contributions au domaine de la supraconductivité appliquée

|

Supraconductivité : R. Aymar et H. ten Kate récompensés

Robert Aymar, alors directeur général du CERN, dans la caverne CMS, en 2007 (image : Claudia Marcelloni/CERN)

Cette semaine, à l’occasion de la 23e Conférence internationale sur les technologies des aimants tenue à Boston (États-Unis), l’Institute of Electrical and Electronics Engineers (IEEE) a récompensé Robert Aymar, ancien directeur général du CERN, et Herman ten Kate, chef de projet pour le système d’aimants d’ATLAS, pour leurs contributions au domaine de la supraconductivité appliquée.

Le Conseil de l’IEEE sur la supraconductivité récompense les chercheurs, les ingénieurs et les gestionnaires qui, dans le cadre de leur activité professionnelle, ont apporté une contribution essentielle au domaine de la supraconductivité appliquée. Depuis sa création, il y a 14 ans, le prix a été attribué à 17 personnes.

Herman ten Kate a été récompensé pour ses travaux d’avant-garde concernant la construction du premier aimant dipolaire d’accélérateur en grandeur réelle fonctionnant avec des câbles Nb3Sn, produisant un champ supérieur à 11 teslas. L’IEEE a salué également son action en tant que gestionnaire pour la mise en place du système d’aimants supraconducteurs d’ATLAS et son rôle dans la formation de jeunes ingénieurs et de jeunes scientifiques en matière de technologies supraconductrices.

Robert Aymar a été récompensé pour les services rendus à la communauté internationale de la supraconductivité appliquée et pour son action en vue du développement de systèmes d’aimants supraconducteurs à grande échelle, ainsi que son rôle dans la promotion de la recherche universitaire sur la supraconductivité appliquée. 

La Conférence internationale sur les technologies des aimants se tiendra jusqu’au 19 juillet.