View in

English

Rencontre avec une auteure de BD scientifiques

Lison Bernet est l’auteure de « La BD du LHC », qu’elle dessine chaque mois pour LHC France

|

Rencontre avec une auteure de BD scientifiques

© Lison Bernet

Après des études d’arts plastiques, Lison Bernet a été tour à tour éclusière, serveuse, vendangeuse, employée agricole, cuisinière… avant de finalement revenir à ses premières amours : le dessin. Aujourd’hui illustratrice scientifique, elle est l’auteure de « La BD du LHC », qu’elle dessine chaque mois pour LHC France (sous la houlette du CNRS/IN2P3 et du CEA/Irfu, voir ici).

© Lison Bernet.

D’apparence chaotique, le parcours de Lison est à l’image de l’artiste : original et passionnant. « Je fais toujours les choses à 100 %. Quand je me suis mise à la cuisine, par exemple, [Lison a suivi une formation pour adultes dans ce domaine], j’y suis allée à fond. J’allais jusqu’à cuire des rôtis pendant la pause de midi, juste pour m’entraîner… », se souvient la jeune femme. Sa formation bouclée, Lison devient alors cuisinière sur une péniche de tourisme. Et c’est là que le virus du dessin la reprend : « Je me suis mise à tenir un carnet de voyage illustré, raconte-elle. Je dessinais sur un coin de table, entre deux services. »

Et en 2006, sa vie artistique bascule. Sœur d’un physicien membre de la collaboration CMS, Lison a l’occasion de visiter le CERN, et y découvre un univers passionnant, bien loin des clichés : « La vision très folklorique que j’avais de la physique a vite fait place à une grande curiosité, que j’ai rapidement voulu assouvir en images. » En 2008, boostée par le démarrage du LHC, Lison propose ses services d’illustratrice à LHC France, avec qui elle collabore depuis :La BD du LHC était née.

« La science, et, a fortiori, la physique des particules, ne faisaient pas vraiment partie de mes domaines de prédilection, explique Lison. Il a donc fallu que je reprenne tout depuis le début. J’ai énormément appris grâce aux physiciens, avec lesquels je discute beaucoup. Ils me sont d’une aide précieuse, notamment lorsque je me lance dans une nouvelle BD ; je leur fais toujours relire mes scénarios avant de commencer à dessiner. » Une étroite collaboration qui permet à l’artiste d’expliquer avec finesse et humour des notions aussi complexes que la naissance de l’Univers,l’annihilation matière-antimatièreles quarks et les gluonsle champ de Higgs, la supraconductivité (ici et ), ou encore, le processus de validation des articles scientifiques, ou le nom du fameux boson.

Lison Bernet (Image : Patrick Dumas/CNRS)

Si, au début, Lison cumule cuisine et dessin, elle est aujourd’hui illustratrice à temps plein. « Ce travail m’ouvre les portes d’endroits fascinants, s’enthousiasme la jeune femme. Au CERN, j’ai notamment pu visiter les expériences CMS, Alice, LHCb et ATLAS. Et j’ai eu la chance de passer trois jours avec les ingénieurs du projet SMACC, qui ont été d’une pédagogie et d’une gentillesse incroyables ! »

Cette année, à l’occasion des 60 ans du CERN, le CNRS et le CEA vont dresser le portrait de 60 membres de la famille française du CERN à travers une exposition de portraits photos et de portraits BD, parmi lesquels, bien sûr, Lison Bernet. À découvrir dès le mois de juillet sur le site LHC France.


Pour découvrir l’univers de Lison, rendez-vous sur son blog, ou consultez son book.

Pour en savoir plus sur ses prestations, cliquez ici (Lison est curieuse de science au sens large, n’hésitez pas à la solliciter pour des illustrations sur d’autres domaines scientifiques).