View in

English

La musique des pommes de terre

Un thérémine alimenté par des pommes de terre pour représenter le travail du CERN

|

La musique des pommes de terre

L'artiste britannique Rachael Nee a travaillé avec des enseignants de différents pays dans le cadre du programme du CERN destiné aux enseignants du secondaire afin de concevoir une installation qui représente de manière inattendue le fonctionnement du CERN, Potato Powered Cosmos.

« Voici le CERN », dit Rachael en indiquant 25 kg de pommes de terre cuites, coupées et coincées entre deux fines feuilles de zinc et de cuivre maintenues en place par des élastiques, branchées en série pour en faire une source d'énergie et reliées à un thérémine et à un haut-parleur. Au-dessus du haut-parleur est suspendue une caméra.

« Ceci représente le CERN en tant que système interconnecté d'expériences, de machines, d'énergie et de personnes », explique-t-elle.

En pratique, la tension créée par les pommes de terre est reliée au haut-parleur, qui convertit l'énergie électrique en énergie cinétique à travers des vibrations. Le haut-parleur étant recouvert d’une toile de latex et d’une pellicule d’eau, les vibrations sont visibles sous forme d'ondulations à la surface du liquide. À mesure que la tension change, le dessin créé par interférence change aussi.

C'est là qu'intervient le thérémine. En déplaçant sa main autour de l'antenne de l'instrument, l'on peut changer la tension et modifier ainsi simultanément la fréquence du son qu'émet l'instrument, ainsi que le dessin qu’il crée sur l'eau. Les effets sont enregistrés par la caméra et s’affichent sur l’écran.

Rachael et ses collègues enseignants ont installé leur dispositif sur un des lieux de passage les plus fréquentés du CERN. Tout au long de la journée, il a attiré un flux régulier de curieux.

« Si personne n'interagit avec le thérémine, rien ne se passe », explique Rachael.  « Il en est de même au CERN : sans toutes les personnes qui y travaillent, il ne s'y passerait rien. » 

Rachael et ses collègues ont préparé un guide complet destiné aux enseignants d'art et de sciences qui souhaiteraient reproduire cette installation dans leur établissement. Ce projet vise à allumer une étincelle interdisciplinaire dans les esprits curieux.

Certes, ce concept artistique repose sur un fondement scientifique solide, mais il est surtout ludique. Observer un groupe de physiciens s’efforçant de jouer Frère Jacques sur un thérémine, c’est irrésistible !

Ce projet fait partie du programme Art@CMS.

Dans le cadre du programme Art @ CMS, l'artiste britannique Rachael Nee a travaillé avec un groupe d'enseignants de différents pays participant au programme du CERN destiné aux enseignants du secondaire, afin de concevoir une installation artistique, Potato Powered Cosmos. Cette installation représente le CERN en tant que système interconnecté d'expériences, de machines, d'énergie et de personnes. Celle-ci souligne l’importance de la communauté du CERN : sans toutes les personnes qui y travaillent, rien ne serait possible. Rachael et ses collègues ont préparé un guide complet destiné aux enseignants d'art et de sciences qui souhaiteraient reproduire cette installation dans leur établissement. (La vidéo est en anglais.) (Video: Hugo Chemli/CERN)