View in

English

Un programme du CERN pour créer un réseau d'écoles SESAME

Des étudiants et enseignants du Moyen-Orient ont été invités au CERN pour découvrir les bénéfices de la collaboration internationale

|

Un programme du CERN pour créer un réseau d'écoles SESAME

Élèves et enseignants participent à des conférences sur la science au CERN lors de la toute première école pour enseignants et élèves de SESAME [Image: Sophia Bennett/CERN]

En septembre, le CERN a accueilli 28 visiteurs du Moyen-Orient lors de la toute première école pour élèves et enseignants de SESAME.

SESAME est une source de lumière synchrotron de troisième génération en voie d'achèvement en Jordanie, qui permettra aux chercheurs de la région d'étudier des domaines très variés, parmi lesquels les sciences naturelles, l'archéologie et les arts. 

SESAME est une collaboration inédite, qui rassemble des scientifiques issus de ses membres, à savoir l’Autorité palestinienne, le Bahreïn, Chypre, l’Égypte, l’Iran, Israël, la Jordanie, le Pakistan et la Turquie. 

Le programme d'une semaine a permis à des élèves et enseignants de cette région du monde de voir comment se fait concrètement au CERN la recherche menée en collaboration à l'échelle internationale. L'objectif était  d'encourager l'établissement de contacts entre les écoles des membres de SESAME.

Pour de nombreux participants, c'était non seulement la première fois qu'ils se rendaient à l'étranger, mais aussi la première fois qu'ils rencontraient des personnes des régions voisines. L'école a pour ambition de susciter une collaboration et des échanges sur les plans personnel, éducatif et scientifique.

« Nous souhaitons que les écoles de ces différentes parties du Moyen-Orient forment un réseau et encouragent un dialogue partout dans une région où celui-ci n'est pas évident. Tous les élèves et enseignants sont très ouverts à cette initiative, et heureux d'y participer »,  souligne Rolf Landua, chef du groupe Éducation du CERN et organisateur principal du projet.

À présent de retour chez eux, les élèves et enseignants sont invités à poursuivre leurs échanges et à diffuser plus largement leurs connaissances sur le projet SESAME, en promouvant l'idée de la science au service de la paix auprès d'autres écoles de leur région.

« Promouvoir la collaboration internationale était l'un des grands objectifs du CERN lors de sa fondation. Nous tourner vers le Moyen-Orient est à présent plus nécessaire que jamais, précise Rolf Landua. Aujourd'hui, nous pouvons établir des parallèles entre le CERN et SESAME -- tout le monde veut que ce projet voie le jour, et que la collaboration soit encouragée dans la région. »

« Au Moyen-Orient, il existe de nombreuses possibilités en physique théorique, mais pas tant que ça en physique expérimentale. Avec SESAME, nous avons l’espoir que cela change chez nous », commente l'un des élèves, originaire de Jordanie.

Les élèves et enseignants ont pendant une semaine visité le CERN, assisté à des conférences sur la science menée au CERN et sur l'origine et les objectifs du projet SESAME, et également participé à des activités sociales, notamment à une chasse aux trésors autour de Genève. Ils ont aussi eu l'occasion de participer à des visioconférences avec des personnes travaillant à SESAME et d'assister à des présentations sur l'importance de la diversité au CERN et des réseaux sociaux dans le cadre d’une collaboration.

Si le but principal du programme est de favoriser les échanges entre les écoles, on espère aussi que la visite encouragera les enseignants à inscrire la physique moderne à leur programme et les élèves à continuer à étudier les sciences.