View in

English

Accélérer la mode circulaire

Les accélérateurs de particules pourraient-ils contribuer au recyclage des déchets textiles ?

Deux étudiants présentant à côté d'un écran

L'équipe FabRec s'est servie de la photo d'un monticule de vêtements abandonnés dans le désert d’Atacama, au Chili, pour montrer à quel point il est important de recycler les déchets textiles. (Image : CERN)

Actuellement, 1 % seulement des textiles sont recyclés et servent à fabriquer de nouveaux vêtements. Recycler les polymères textiles coûte cher et est compliqué, tout comme séparer et recycler les composants d’un textile – assemblage complexe de fibres différentes, souvent du coton ou de la laine, avec des matières synthétiques. Les accélérateurs de particules pourraient-ils apporter une solution au problème des déchets textiles et contribuer à la mode circulaire ?

home.cern,Accelerators
L'équipe a proposé de séparer les fibres textiles à l'aide d'un faisceau d'électrons d'un accélérateur Van de Graff. (Image : équipe FabRec)

Tel était le sujet du projet lauréat de l'événement « L’innovation par le défi », organisé durant l'été par I.FAST, projet financé par l'Union européenne. Une équipe pluridisciplinaire d'étudiants a proposé d'utiliser un faisceau d'électrons pour dissocier les différents composants d'un tissu par séparation électrostatique. Ce principe serait utilisé avec des vêtements neufs ou usagés, et les composants ainsi séparés seraient ensuite réintroduits dans le cycle de fabrication de vêtements recyclés.

De quelle manière les technologies utilisées pour les accélérateurs pourraient-elles résoudre des problèmes environnementaux ? Telle était la question posée lors de cet évènement qui a rassemblé 24 étudiants de 14 nationalités différentes et d’horizons divers (physique et ingénierie, mais aussi sciences de l'environnement, communication et sociologie). Trois autres projets ont été présentés : étudier la stérilisation du pollen des plantes invasives ; étudier des méthodes novatrices permettant de recycler les panneaux solaires ; et étudier in situ comment prévenir la corrosion des éoliennes en mer.

La prochaine édition du projet d'innovation par le défi I.FAST se déroulera à l'été 2024 et aura pour thème « Les accélérateurs au service de la santé ». Il sera possible d'envoyer sa candidature à partir de décembre 2023. Pour plus d'informations, rendez-vous sur le site web I.FAST.

Pour en savoir plus sur l'impact sur la société des technologies et du savoir-faire dans le domaine des accélérateurs voir « Contribuer à la société ».