View in

English

Des défis humanitaires relevés au CERN

La quatrième édition du Hackathon humanitaire THE Port s'est déroulée à IdeaSquare, au CERN

|

Des défis humanitaires relevés au CERN

Les participants au Hackathon THE Port de cette année ont passé 60 heures à IdeaSquare, au CERN, entre discussions, programmation et création de prototypes, dans le but de résoudre des problèmes humanitaires. (Image : AndreyART Photography)

Du 6 au 8 octobre, l'association THE Port a organisé la quatrième édition de son Hackathon humanitaire à IdeaSquare, au CERN. Cette année, 64 participants, 12 mentors et 10 coachs de THE Port se sont réunis afin de s'attaquer à cinq défis dans le domaine de l'humanitaire.

Après une phase de préparation de deux mois par vidéoconférences et un sprint final de 60 heures pour la production, les équipes ont créé six prototypes et démonstrations de concepts, qu'ils ont présentés dans le Globe de la science et de l'innovation, au CERN, face à un public local et international.

Les équipes ont créé un dispositif portable permettant, à des fins de recherche, le suivi de l'évolution des symptômes de la maladie de Parkinson, une planche d'équilibre sonique bon marché pouvant être utilisée par des personnes amputées d'un membre inférieur pour pratiquer seules des exercices de physiothérapie, et un réseau ouvert décentralisé permettant une meilleure communication entre des organisations gouvernementales non lucratives.

Trois applications pour smartphones ont également été développées : la première permet une meilleure évaluation de l'âge des enfants migrants ; la deuxième est connectée à une poubelle de recyclage intelligente, dotée d'un système de reconnaissance et de récompense, et vise à promouvoir l'éducation aux questions environnementales et à améliorer les conditions dans les camps de réfugiés ; la troisième est capable d'évaluer les éléments nécessaires pour l'électrification de zones rurales isolées à partir de sources renouvelables.

Un membre de l'équipe REFEET travaillant sur le prototype d'une planche d'équilibre bon marché et « intelligente », fournissant des indications visuelles et auditives ; celle-ci est destinée à l'entraînement à la marche pour les personnes amputées d'un membre inférieur. (Image : AndreyART Photography)

Les participants – travailleurs humanitaires, scientifiques, ingénieurs, informaticiens, étudiants, entrepreneurs et spécialistes de la communication – étaient issus de cultures et de disciplines très variées. Au total, 40 nationalités étaient représentées, et certaines personnes sont même venues du Kenya, de Martinique, d'Inde, de Taïwan et des États-Unis pour participer à ce hackathon humanitaire.

La première étape de la mission de THE Port étant accomplie, il est à présent temps de faire aller plus loin ces projets, en vue de leur déploiement sur le terrain. Pour ce faire, THE Port continuera à soutenir les équipes en encourageant les contacts au sein de ses réseaux et de sa communauté, en organisant des réunions-clés et des manifestations parallèles, et en soutenant les efforts de communication.

Si vous êtes intéressé à apporter votre soutien ou à participer à l'un des projets mentionnés plus haut, contactez THE Port à l'adresse info@theport.ch.

Vous pouvez regarder ici un enregistrement des présentations de la séance finale : https://cdsweb.cern.ch/record/2288117.

Vidéo : Noemi Caraban/CERN