View in

English

Des serveurs pour SESAME

Le don de serveurs à SESAME est le treizième don d'équipements informatiques que fait le CERN

|

Des serveurs pour SESAME

De gauche à droite : le chef du département IT du CERN, Frédéric Hemmer, et la Directrice des relations internationales du CERN, Charlotte Warakaulle, aux côtés du Président du Conseil de SESAME, Rolf Heuer, devant les serveurs. (Image : Max Brice/CERN)

Le 12 septembre, 56 serveurs ont quitté le CERN pour être envoyés au laboratoire SESAME, en Jordanie. SESAME, tout comme le CERN, est une organisation intergouvernementale de recherche ; les deux laboratoires entretiennent des relations de longue date. SESAME est fondé sur le modèle du CERN, bien que son domaine de recherche soit très différent. Une source de lumière de troisième génération va y être mise en service, et les expériences qui y seront menées permettront de faire des recherches dans un grand nombre de domaines, notamment la médecine et la biologie, les sciences des matériaux, la physique, la chimie, la santé, l’environnement, l’agriculture et l’archéologie. SESAME compte aujourd'hui huit membres : l'Autorité palestinienne, Chypre, l’Égypte, l’Iran, Israël, la Jordanie, le Pakistan et la Turquie.

Une fois à SESAME, les serveurs offerts par le CERN seront installés dans le centre de données du laboratoire, où ils traiteront les données collectées auprès d'expériences qui seront bientôt lancées. « Ces serveurs sont une contribution très précieuse au centre de données de SESAME, souligne Salman Matalgah, responsable des services informatiques de SESAME. Ils nous aideront à fournir un appui informatique de premier plan à nos utilisateurs. » S'exprimant au nom du CERN, Charlotte Warakaulle, directrice des relations internationales, ajoute : « Ce don s'inscrit dans la continuité du soutien de longue date que le CERN offre à SESAME. À la longue liste des bénéficiaires de ses dons, le CERN est heureux d'ajouter SESAME, un projet remarquable, qui témoigne des capacités scientifiques du Moyen-Orient et des régions avoisinantes, et qui tire parti de celles-ci. » Le CERN a contribué à la construction de l'anneau principal de SESAME à travers le projet CESSAMag, financé par l'Union européenne, et participe actuellement au projet Open SESAME, également soutenu par l'Union européenne, qui permet d'apporter une formation précieuse au personnel de SESAME. Plus tôt dans l'année, le CERN a déjà fait deux dons d'équipements informatiques, à l'Algérie, en février, et à la Bulgarie, en août.