View in

English

Un accès direct à des données du LHC

Les expériences LHC mettent à la disposition du public des échantillons de données candidates au Higgs

|

Un accès direct à des données du LHC

<em>Muons (lignes rouge) jaillissant d’une collision dans une reconstitution d’événement dans le détecteur CMS (Image : CMS/CERN)</em>

Depuis plusieurs années les quatre grandes expériences menées auprès du Grand collisionneur de hadrons (LHC) rendent publiques certaines de leurs données. Cette année, une poignée d’événements candidats au Higgs enregistrés par plusieurs détecteurs sont venus enrichir la collection.

Les équipes d’ATLAS, d’ALICE, de CMS et de LHCb ont choisi avec soin un assortiment de données qui seront utilisées dans le cadre d’activités de vulgarisation scientifique et d'enseignement. Ainsi, CMS a sélectionné plus de 100 000 collisions faisant intervenir des électrons, des muons, des quarks top, des bosons W et Z et d’autres particules encore.

Même si ces échantillons ne représentent qu’une infime fraction des données effectivement enregistrées par les expériences, ils ont fait le bonheur des élèves et des enseignants, en particulier ceux qui ont participé aux International Master Classes. Ces cours spécialisés, qui se sont déroulés du 26 février au 22 mars, sont organisés à l’Université technique de Dresde dans le cadre du réseau international de formation sur la physique des particules. Ils ont permis à des élèves et des enseignants de 37 pays de sortir des salles de classe et de passer une journée dans une université ou un laboratoire de recherche. Ceux et celles qui sont venus au CERN ont pu rencontrer des physiciens et des physiciennes le matin et analyser des données d’expériences l’après-midi.

« Il était demandé aux élèves d’observer les événements, de deviner à quel type de particule ils avaient affaire et d’approfondir leurs connaissances sur les processus de physique en jeu, explique Tom McCauley, physicien à CMS, qui a contribué à développer les outils. Les événements candidats au Higgs, la grande nouveauté de cette année, étaient très attendus. « Nous en avons distillé quelques-uns dans chaque groupe, poursuit Tom. Pas suffisamment pour une analyse complète, mais de quoi enrichir la pochette-surprise proposée aux élèves. En tout cas, ils étaient ravis. »

Les quatre grandes expériences LHC ont chacune tenu un cours spécialisé et mis à la disposition du public des données avec différents niveaux d’accès. Quoi qu’il en soit, ces informations ont permis aux élèves, aux enseignants et à toutes les personnes intéressées de travailler avec des données réelles du LHC et d’avoir un aperçu de ce que les scientifiques ont effectivement vu lorsqu’ils ont découvert un boson de Higgs.

Vous aussi, venez jeter un œil sur les données de CMS et d’ATLAS.